Testimonios|

Ayant reçu une formation en psychologie, j’ai auparavant réalisé des stages dans deux organisations qui m’ont donné l’opportunité de travailler avec des enfants fréquentant des écoles dans des zones classées comme vulnérables, afin de mettre en pratique les connaissances reçues lors de mes études.

 Intégrer América Solidaria Haïti en tant que volontaire professionnel, est donc une occasion qui m’a été offerte afin de continuer sur d’autres aspects un travail qui me passionne tant : travailler avec et au profit des enfants. Depuis août 2020, mon volontariat au sein de ASH m’a permis de rencontrer des gens fabuleux animés par le souci de voir les enfants de leurs communautés instruits et heureux. Mais qui certaines fois ne savent pas tout à fait comment s’y prendre. Ces enfants quant à eux sont ardemment habités par un désir d’apprendre. À travers le projet «Edikasyon pou transfòmasyon nan Balan », nous essayons de faire profiter au maximum de ce désir d’apprendre afin de les stimuler. Et aussi de leur inculquer les connaissances nécessaires pour devenir des jeunes garçons et des jeunes filles éveillés/es, éduqués/ées et instruits/tes, capables de dépasser leurs limites et ceux de leur communauté pour faire face aux défis de l’avenir.

Qu’il s’agisse d’intervenir auprès des enfants eux-mêmes ou auprès de tout autre acteur qui contribue à leur apprentissage, tels les professeurs et les parents, je suis toujours très enthousiaste àl’idée de les rencontrer. Chaque rencontre avec chacun des groupes précités est aussi une possibilité d’apprendre des choses intéressantes sur la vie dans la communauté ou sur l’histoire de l’école. Ce qui me permet de mieux appréhender chaque nouvelle situation, chaque nouvelle étape qui se présente. La grande motivation dont font souvent montre les enfants et leurs parents à prendre part aux activités est aussi pour moi une vraie source de motivation.   

Mon volontariat n’est pas sans difficulté, en dépit de tout j’irai jusqu’au bout. Aujourd’hui, j’avance vers la fin de mon engagement avec ASH. Étant donné la situation d’insécurité actuelle à Port-au-Prince et ses environs et tenant compte que je traverse des zones réputées dangeureuses chaque fois que je me rends sur mon lieu de travail, cela constitue une source de stress. Ce stress au début était moindre mais augmente progressivement avec la montée des cas d’insécurité sur le trajet menant sur le lieu où se trouve le partenaire de la Fondation.

Mis à part certains paramètres qui ne dépendent pas de moi, mon volontariat à América Solidaria Haïti s’avère jusqu’à présent une expérience très enrichissante sur le plan professionnel.

——————————–

Par Féguens Janvier

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Close Search Window